la Cuisine du Bonheur - La Cuisine du Bonheur Villeneuve

Aller au contenu

Menu principal

Heures d’ouverture:

                                       Jeudi :        10h.00 - 12h.00 / 14h.00 - 18h.30
                                       Vendredi : 10h.00 - 12h.00 / 14h.00 - 18h.30
                                       Samedi :    10h.00 - 16h.00 (non-stop)

La boutique à Villeneuve...                                                     Photos: Laurent Prêtre

Des confitures artisanales à l'ancienne...

Au petit matin d’une de mes nuits sans sommeil, je me suis levée épuisée mais pleine d’un nouvel élan… Cette nuit-là, il m’était devenu évident de réaliser ce qui me tenait tant à cœur depuis que j’étais une petite fille…
Je sentais qu’un tournant décisif se faisait dans mon existence… ce matin-la, ma vie prenait tout son sens…
Ceci fut pour moi comme une sorte de révélation qui se transforma en une évidence. C’est comme en cuisine… la vie devenait pour moi une association d’ingrédients qui, à force de les travailler, apportent du bonheur  en bouche, au palais, à la vie…
C’est dans cet état d’esprit que la Cuisine du Bonheur a pris naissance…
La métamorphose de l’infirmière en confiturière n’a pas été chose facile, car il fallait bien que j’affronte mes doutes et les remarques de l’extérieur… « Tu te rends compte avec le métier que  tu as… ».
Chemin faisant, j’ai finalement choisi d’écouter mon cœur et j’ai troqué  ma blouse blanche d’infirmière contre mon tablier de confiturière…

C’est maintenant pour moi, un vrai plaisir de vous dévoiler une partie de mon secret et de vous présenter ma passion pour les confitures artisanales que je prépare avec beaucoup d’amour.
Intuitive de caractère, je n’aie pas de recettes toutes faites… je reste simplement ouverte à ce que la nature me propose aujourd’hui…

Pour moi, ce n’est pas « la recette » qui fait « une bonne confiture » mais c’est le fruit ! C’est au contact, au toucher, au parfum et plus particulièrement en respectant bien le stade de maturité des fruits que  je détermine quand et comment je les transformerai…

Au niveau de mon approvisionnement, pour les fruits les plus courants (fraises, abricots, cerises, raisinets, cassis…), je privilégie évidemment les producteurs  régionaux qui cultivent de manière intelligente et en respect avec l’environnement. Pour les fruits exotiques, ils proviennent essentiellement de fournisseurs de la place ou du marché.  En ce qui concerne les fruits et baies sauvages, c'est en pleine nature que nous allons à leur recherche.
J’essaie de m’organiser et consacre moi-même une partie de mon temps à la recherche et la cueillette des fruits. Cette tâche très importante est considérable  et je peux compter sur le précieux soutien de mon mari Laurent, sans qui, ce travail ne serait simplement pas possible.

Pour commencer une préparation, il faut être conscient que chaque confiture requiert le plus grand soin. Malgré les meilleures précautions, il est aussi important de savoir qu’une cuisson peut aussi « mal tourner… ». Le  processus de transformation des fruits dépend du stade de maturité de chaque fruit, de sa teneur en pectine (substance gélifiante) et d’une certaine magie… Ceci nous rappelle que nous travaillons avec des produits vivants et que  c’est bien heureusement la nature qui a son dernier mot à dire…

Quand à mes préparations, elles sont naturelles, sans sucre gélifiant et sans agents conservateurs. Je travaille « à l’ancienne » en recueillant la pectine des fruits. Je la rajoute à certains fruits pauvres en pectine comme  l’ananas, les cerises ou les fraises par exemple.
Je travaille par petites quantités en laissant macérer mes préparations dans leur jus durant une ou deux nuits, afin de préserver au mieux la texture, la saveur et la couleur des fruits.
Je privilégie une cuisson en douceur afin de conserver les parfums des fruits. Selon une bonne tradition, j’utilise des bassines en cuivre massif qui offrent une surface importante de cuisson, ce qui favorise l’évaporation de l'eau des fruits et aide à la prise des confitures. Attention… ceci n’est pas des histoires de grands-mères ! Des recherches scientifiques démontrent que le cuivre crée une alchimie qui réunit les molécules de pectine libérées  au cours de la cuisson des fruits, ceci en formant un réseau qui piège l’eau et qui rend la confiture plus ferme…

Comme je l’ai déjà dit, mon inspiration est naturelle et intuitive, ce qui peut parfois surprendre… Cependant, je recherche d’associer les saveurs tout en composant un équilibre afin de mettre en valeur les arômes naturels  de chaque fruit. Je parfume certaines préparations avec des épices naturelles, des herbes fraîches des fleurs ou des pétales de fleurs. En effet, la nature nous offre une multitude de véritables cadeaux et chaque essence peut dévoiler  et apporter aux confitures le meilleur de son parfum.

Après vous avoir partagé une partie de mes secrets, vous comprendrez peut être mieux pourquoi chaque préparation a son histoire et que chaque pot de confiture est une création unique…

Maintenant, il se peut qu’il se soit éveillé ou réveillé en vous certaines odeurs ou parfums oubliers de votre enfance…
Si c’est le cas… j’en suis ravie !!
Et si ce n’est pas les cas… ce n’est pas bien grave, car chaque découverte prend son temps…

Pour conclure, j’espère simplement pouvoir apporter un peu de douceur et de subtilité dans notre vie de tous les jours…

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle découverte et beaucoup de plaisir à
la Cuisine du Bonheur !


Mirjam

© Copyright 2017 - la Cuisine du Bonheur
Toute reproduction totale ou partielle des textes, commentaires et photos du site est strictement interdite

 
Retourner au contenu | Retourner au menu